L’efficacité des ressources pour des succès durables

Projets

Action nationale pour l’efficacité énergétique et l'énergie renouvelable (NEEREA)
Details

Un objectif national ne peut pas être accompli sans un plan intégré, ce qui explique pourquoi l'objectif intermédiaire de réduction de la demande d'énergie de 5% avant  2014 est un must qui devrait être atteint. Les résultats des études d'audits énergétiques réalisés au titre du programme d'audit énergétique du LCEC jusqu’en 2010 ne sont pas satisfaisants en raison du fait que seulement 15% des mesures recommandées proposées par des audits énergétiques ont été mises en œuvre, et ce à cause de l'insuffisance des fonds disponibles. Pour cette raison, NEEREA a été développé pour encourager la mise en œuvre des actions nécessaires fin d’atteindre l'objectif national et pour assurer la pérennité du secteur de l'efficacité énergétique et de l'énergie renouvelable au Liban.

NEEREA est le premier mécanisme de financement vert dans la région arabe qui finance des projets solaires, éoliens, de biomasse et hydrauliques en plus des mesures d'efficacité énergétique et des projets de construction écologiques. L’Action nationale pour l'efficacité énergétique et l'énergie renouvelable (NEEREA) est un mécanisme de financement national initié par la Banque centrale du Liban (BDL), en collaboration avec le Ministère de l'Energie et de l'Eau, le Ministère des Finances, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'Union Européenne (UE), et le Centre Libanais pour la Conservation de l'Énergie (LCEC). Elle représente une plate-forme nationale construite et lancée le 25 Novembre 2010, en vertu de la circulaire 236 de la Banque Centrale du Liban, qui énonce les listes des termes et des conditions pour obtenir des prêts verts subventionnés en collaboration avec l'UE. En 2013, selon les circulaires 313, 318, et dernièrement 346, la BDL a introduit de nouvelles motivations  pour mettre l'accent sur l'efficacité énergétique, les bâtiments écologiques certifiés, et les énergies renouvelables.

 

Le prêt a un plafond de 20 millions de dollars et est accordé à un taux d'intérêt de 0,6% sur une durée de 14 ans, y compris un délai de grâce variant entre 6 mois et 4 ans. Les prêts verts sont accordés par les banques commerciales libanaises au secteur privé. L'aspect le plus important de NEEREA est qu'elle relie les banques commerciales aux entreprises privées pour assurer un développement durable du cadre socio-économique.
L'Union européenne contribue à NEEREA en offrant une subvention sur une part du coût d'investissement d'un maximum de 5 millions de dollars. Cette part est de 15% pour les secteurs non subventionnés et 5% pour les secteurs subventionnés, avec un plafond de 750.000 USD pour les premiers et de 250.000 USD pour les derniers.

Les établissements privés, existants et nouvellement construits, peuvent tous déposer une demande pour obtenir ce prêt si et seulement si le projet présenté est écologique tel que l'éclairage éconergétique, les moteurs, les réchauffeurs et les refroidisseurs, ou s’il s’agit d’une source d'énergie renouvelable comme l'énergie solaire, éolienne et hydraulique.
Les clients intéressés par la mise en œuvre des projets d'énergie verte à travers  NEEREA devraient suivre un processus spécifique:

1. Présenter un rapport technique (selon les modèles de rapports préparés par le LCEC) préparé soit par le client lui-même ou par la société d'énergie désignée, comprenant une étude de faisabilité complète ainsi qu’une analyse financière et technique complète. Le rapport devrait également inclure le montant total du prêt demandé.

  1. Choisir une banque commerciale où le prêt sera étudié par la suite.
    a. En fonction de la circulaire n° 313, les projets et les demandes de prêts ne dépassant pas 20.000 USD ne nécessitent pas la validation directe de la BDL; par conséquent, le rapport sera envoyé directement par les banques commerciales au LCEC.
    b. Pour les montants de prêts excédant 20.000 USD, la banque commerciale soumet d'abord le rapport technique à la BDL pour validation, et la BDL, à son tour; envoie le rapport officiel au LCEC pour vérification technique.
  2. Une fois étudié par le LCEC, le rapport est renvoyé à la banque commerciale ou à la BDL qui examine les résultats de l'analyse faite par le LCEC, et en soumet les résultats à la banque commerciale.
    4. La banque commerciale informe le client si le prêt est accordé ou refusé. S’il est accordé, le client peut alors mettre en œuvre les solutions techniques recommandées par ESCO ou par les fournisseurs eux-mêmes.

Ce processus dure environ deux mois selon la quantité d'applications et la disponibilité des informations. Des mesures seraient prises si l'exécution définitive dévie des plans originaux.

Les nouveaux projets peuvent bénéficier d'une période de remboursement allant jusqu'à 10 ans, à compter de la fin de la période de grâce allant de 6 mois à 4 ans. Le remodelage des projets existants peut bénéficier d'une période de remboursement de 10 ans, y compris la période de grâce allant seulement de 6 mois à 2 ans.

En plus du prêt bonifié, l'Union Européenne contribue à NEEREA en offrant une subvention qui vient s’ajouter au prêt. Ladite subvention couvre 15% du montant du prêt pour les secteurs non-subventionnés et 5% pour les secteurs subventionnés, avec plafond total de 750.000 USD. Les subventions sont versées une fois le projet terminé et vérifié par l'équipe technique de LCEC.

 

Schéma1_ Procédure externe de NEEREA


Le système LEED ou les systèmes certifiés équivalent pourraient bénéficier des prêts qui peuvent couvrir un certain montant du coût global du projet. Toutefois, la valeur de la part du prêt dans le projet augmente à mesure que le niveau de la certification augmente. Si le prêt pour lequel le requérant avait déposé une demande, suivant un certain classement, n'est pas obtenu, le client devra payer une pénalité.
Jusqu’en Janvier 2015, plus de 200 projets ont été approuvés par le mécanisme de financement de NEEREA avec un montant total de plus de 200 millions de dollars. Les résultats montrent que près de 60% des projets s’articulaient autour des systèmes solaires photovoltaïques tandis que 82% des montants des prêts étaient consacrés aux bâtiments verts. Ces projets contribuent, tous ensemble, à une épargne annuelle de 18.500.000 millions USD avec une période de remboursement de 10 ans. Jusqu'aujourd'hui, NEEREA a réussi à réduire la consommation d'énergie annuelle de 27,443,115 KWh et 35,553 tonnes de CO2. Toutefois, il convient de noter que le coût moyen de chaque projet varie pour chaque catégorie. Comme les bâtiments verts représentent seulement 9% des projets mis en œuvre par le biais de NEEREA mais 82% du montant des prêts, les projets de NEEREA peuvent être divisés en 2 catégories :

  1. 200 projets d’énergie renouvelable et d'efficacité énergétique: projets ER et EE (systèmes solaires photovoltaïques, éclairage LED, la biomasse, les chauffe-eau solaires, l'enveloppe du bâtiment, etc. ...) ont un coût d'investissement total de 36 millions USD, soit 180.000 USD par projet. Les économies étant de 25% du coût d'investissement, un projet ER ou EE financé par le NEEREA épargne une moyenne de 45.000 USD par an avec une période de remboursement de 4 ans. Ces projets permettent également d'économiser 27,443,115 KWh d'énergie et 35,553 tonnes de CO2 chaque année.
  2. 17 projets de bâtiments  écologiques: les bâtiments écologiques LEED et BREEAM ont un coût d'investissement total de 164 millions de dollars, et chaque projet coûte plus ou moins 8,2 millions de dollars. Quant aux épargnes monétaires, chaque projet permet d'économiser jusqu'à 0,8 millions de dollars par an, soit l’équivalent de 10% du coût d'investissement. Cependant, ces économies ne se limitent pas aux économies d'énergie, mais incluent aussi les avantages sur l'environnement, la ville, les constructeurs et les résidents. Les avantages pour l'environnement comprennent l'amélioration de la qualité de l'eau, la réduction des déchets solides, l'amélioration de la qualité de l'air et la réduction des gaz à effet de serre. En ce qui concerne la ville, les bâtiments verts augmentent la valeur des programmes existants, font preuve de leadership environnemental et préservent la qualité de vie locale. Pour les constructeurs, le coût d'élimination des déchets est plus faible et l'utilisation des matériaux est réduite. Pour les résidents, les bâtiments verts réduisent les factures d’'énergie et d'eau, favorisent un environnement plus sain et plus productif et réduisent les coûts d’entretien.

 

Le nombre total de demandes de prêts comprend différents secteurs, où les secteurs résidentiel et commercial, enregistrent respectivement le pourcentage le plus élevé (93%), et l’industriel et les ONG le pourcentage le plus faible (7%). En outre, les projets verts ont été distribués à travers le pays, le Mont Liban et le sud du Liban partagent la majorité du montant total des prêts verts approuvés.
En outre, la subvention de l'UE a été accordée à 11 projets différents. En tant que tel, NEEREA élargit le marché de l'énergie libanaise, en aidant les citoyens libanais et en protégeant l'environnement.

projets mis en œuvre par le biais de la technologie NEEREA


NEEREA a été élaboré pour offrir une vaste gamme d'avantages, non seulement à l'utilisateur final, mais aussi à tous les partenaires concernés. Les avantages sont répartis entre 3 bénéficiaires: la banque, l'utilisateur et l'économie nationale. La banque reçoit plus d'argent liquide en libérant une partie des réserves obligatoires à la Banque Centrale, améliore sa vision écologique et favorise la responsabilité sociale des entreprises. L'utilisateur sera accordé un prêt bonifié à long terme à 10% du taux du marché et aura des garanties d'avoir des propositions techniques et financières de qualité. Ainsi, sur le plan économique, l'économie nationale bénéficiera d'un effet de levier pour les investissements locaux d'environ 100 millions de dollars au cours des 5 prochaines années, et ploieront sous un moindre fardeau. NEEREA assurera également l'engagement politique pour atteindre l'objectif national comme c’est l'une des initiatives du PNAEE Liban. En outre, ce financement a réussi à promouvoir l'efficacité énergétique des industries de l'énergie renouvelable au Liban, en élargissant l’étendue du marché de l'énergie à un nouveau niveau et en créant des emplois durables. Grâce à NEEREA, la communauté libanaise réalise davantage les nombreux impacts positifs pouvant résulter des mesures de conservation énergétique sur les plans individuel et national, et les libanais font montre de plus de courage maintenant quant à l'intégration de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables dans leur vie quotidienne.

 

En outre, NEEREA a aidé l'économie nationale en allégeant la charge sur les institutions et les industries libanaises, puisqu’une quantité relativement petite mais moindre d'énergie est importée. Cette action a également créé des opportunités d'emplois durables; 60 nouvelles compagnies énergétiques sont récemment entrées sur le marché de l'énergie avec plus de 30% d’offres d'emploi. Au total, 10 personnes du LCEC, 300 des banques et 300 des entreprises prennent part au NEEREA et sont au total 500 personnes en contact direct.