L’efficacité des ressources pour des succès durables

NOTRE HISTOIRE

En 2002, le Ministère de l'Énergie et de l'Eau et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont signé un accord afin de créer un nouveau projet intitulé "Efficacité énergétique intersectorielle et élimination des obstacles entravant l'opération des sociétés de services énergétiques ». Le projet a été cofinancé par le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM) et le Ministère de l'Energie et de l'Eau, et directement géré par le PNUD Liban.


Un objectif principal de ce projet consistait à mettre en place une agence nationale de l'énergie pour le Liban, qui serait appelée « Centre libanais pour la Conservation de l'énergie » (LCEC). L'équipe du projet a entamé son travail au début de 2005, et le nom du projet a changé, peu à peu, pour devenir LCEC. Le projet LCEC a réussi à mettre en œuvre un certain nombre d'activités afin de pousser à la roue du développement de l'efficacité énergétique au Liban. D’ailleurs, le LCEC s’est progressivement imposé comme centre national technique indépendant offrant au Gouvernement libanais, et plus particulièrement au Ministère de l'Énergie et de l'Eau tous genres de services dédiés à l'efficacité énergétique et aux énergies renouvelables.

 

Le rôle du projet LCEC en tant que centre technique national indépendant a été consolidé dans le protocole d’entente (MoU) signé par le Ministère de l’Energie et de l’Eau et le PNUD le 18 Juin 2007. Le FEM et le PNUD ont commencé à apporter leur soutien au LCEC en 2009 jusqu'à la fin de l’année 2013.


En 2011, le LCEC a finalement pu se démarquer comme organisation indépendante rattachée au Ministère de l'Energie et de l'Eau et est actuellement indépendant, financièrement et administrativement. Le LCEC opère sous la supervision directe du Ministre libanais de l'Energie et de l'Eau.


En 2013, le soutien financier et administratif apporté par le FEM et le PNUD au LCEC prend fin. Au cours de cette même année, le LCEC reçoit son premier soutien financier du Ministère libanais de l'Energie et de l'Eau, lequel soutien assure la viabilité du centre pour un minimum de 5 ans. Le LCEC bénéficie également du soutien de l'Union européenne (UE) à travers un contrat signé avec la Banque Centrale du Liban (BDL).